• Hécatombe de dauphins suite à la marée noire de BP

    Hécatombe de dauphins suite à la marée noire de BP

    Une étude souligne la proportion inhabituellement élevée de dauphins souffrant de lésions causées par une une exposition aux hydrocarbures.

    La marée noire causée en 2010 par l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon exploitée par BP dans le Golfe du Mexique a entraîné une forte mortalité des populations de dauphins, selon une étude de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) dévoilée mercredi.

    Une proportion inhabituellement élevée de ces cétacés, notamment les dauphins à gros nez échoués sur les côtes de Louisiane, du Mississippi et de l'Alabama entre 2010 et 2012, souffraient de lésions pulmonaires et des glandes surrénales.

    Cela ne pouvait résulter que d'une exposition à des substances contenues dans les hydrocarbures, affirment ces chercheurs dont les travaux paraissent dans la revue scientifique PLOS ONE.

    La pire dans l'histoire des Etats-Unis

    Les résultats de cette nouvelle étude confortent ceux en 2011 de l'évaluation de l'état de santé de populations de dauphins de la baie de Barataria, en Louisiane, qui avait été fortement polluée par la marée noire de BP, la pire dans l'histoire des Etats-Unis.

    «Les résultats de notre étude indiquent que les dauphins ont été affectés par une exposition à des substances pétrolières à la suite de la marée noire de Deepwater Horizon», a souligné lors d'une conférence de presse téléphonique Stephanie Venn-Watson, une vétérinaire épidémiologiste de la National Marine Mammal Foundation, principal auteure de cette étude.

    «Une exposition à ces substances provoque des maladies graves des glandes surrénales et des poumons qui ont contribué au fort accroissement de la mortalité des dauphins dans le nord du Golfe du Mexique», a-t-elle ajouté.

    Un dauphin sur trois atteint de ces lésions

    «Ces études pointent de plus en plus le doigt sur la présence d'hydrocarbures pétroliers comme étant la cause la plus importante de maladies et de mortalité frappant les populations de dauphins dans le Golfe du Mexique et cette dernière étude renforce considérablement cette thèse», a quant à elle expliqué Teri Rowles, une vétérinaire qui a contribué à cette recherche.

    Cette nouvelle étude montre que la moitié des dauphins retrouvés morts échoués entre juin 2010 et novembre 2012 dans la baie de Barataria en Louisiane, la plus affectée, souffraient d'une lésion rare du cortex surrénalien, signe d'une insuffisance des glandes surrénales.

    Sur l'ensemble des côtes de Louisiane, du Mississippi et d'Alabama touchées par la marée noire, un dauphin sur trois était atteint de cette lésion, contre seulement 7% dans un groupe de cétacés de référence non affectés par l'accident de Deepwater Horizon. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :