• Hommages aux victimes de l'Holocauste

    Hommages aux victimes de l'Holocauste

    Des milliers de personnes ont pris part jeudi 5 mai 2016 à la Marche des Vivants, entre Auschwitz et Birkenau.

    Accompagnés de jeunes Polonais, environ 10'000 jeunes Juifs, venus d'Israël et d'une quarantaine d'autres pays, ont participé jeudi à la Marche des Vivants, hommage annuel aux victimes de l'Holocauste, sur le site de l'ancien camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau (Pol).

    Ce site, qui abrite les vestiges du camp de la mort où un million de Juifs ont été tués par l'Allemagne nazie entre 1940 et 1945, est considéré comme le symbole même de l'Holocauste.

    «La haine tue»

    «Je voudrais qu'ils (ndlr: les jeunes) sachent que la haine tue», a déclaré à l'AFP Feiga Francis Schmidt Libman, 81 ans, qui a perdu à Auschwitz sa grand-mère, sa tante et ses cousins. Son père est mort dans le camp de Dachau en Allemagne, alors qu'elle-même a survécu avec sa mère au camp nazi de Stutthof, près de Gdansk. Elle avait alors 10 ans.

    «Ma devise est: «Si tu as de la haine dans ton coeur, il n'y a plus de place pour l'amour», a-t-elle dit. Je veux être aimable envers tout le monde et cela n'a pas d'importance si tu pries dans une synagogue, une église ou une mosquée.»

    La Marche des Vivants a commencé au son du shofar, un instrument à corne traditionnel. Les participants sont passés sous le portail à l'entrée du camp d'Auschwitz, avec la tristement célèbre inscription «Arbeit Macht Frei» (Le travail rend libre), avant de parcourir les 3 km qui le séparent du camp de Birkenau, le principal site d'extermination.

    «L'Europe n'a pas beaucoup appris»

    Organisée pour la 28e fois, la Marche des Vivants est, selon ses organisateurs, le plus grand événement ponctuel dédié à la mémoire de l'Holocauste dans le monde. Il coïncide avec Yom Hashoah, le Jour du souvenir d'Holocauste en Israël.

    «Je crains que l'Europe, et peut-être quelques autres parties du monde, n'aient pas appris beaucoup (ndlr: de l'Holocauste)», a regretté Dr Shmuel Rosenman, le président de la Marche. Il a appelé les gouvernements à de mettre en place une législation ferme «contre l'antisémitisme, le racisme et le fascisme».

    Yossi Fischer, un New-Yorkais de 19 ans, a indiqué à l'AFP que son arrière-grand-père fut le seul survivant parmi ses proches qui ont tous péri à Auschwitz. «Ils ont essayé de nous détruire mais, grâce à Dieu, nous sommes toujours là», a-t-il déclaré.

    Entre 1940 et le début de 1945, l'Allemagne nazie avait exterminé à Auschwitz-Birkenau environ 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs de différents pays européens. Ce camp où quelque 80.000 Polonais non-juifs, 25.000 Roms et 20.000 soldats soviétiques ont également trouvé la mort, a été libéré par l'Armée Rouge en janvier 1945.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :