• L'ONU s'attaque au mariage des fillettes

    L'ONU s'attaque au mariage des fillettes

    Le Niger, le Bangladesh et l'Inde sont les pays où le taux de mariages d'enfants est le plus élevé.
    Image

    Une première étape a été franchie vers l'adoption d'une résolution appelant les gouvernements à interdire les mariages des enfants.

    Les Nations unies ont fait vendredi 21 novembre un premier pas vers l'adoption de la première résolution appelant les gouvernements à interdire les mariages des enfants. Quelques 15 millions de fillettes sont mariées chaque année dans le monde et plus de 700 millions de jeunes femmes sont mariées de force avant l'âge de 18 ans.

    D'ici 2050, si rien n'est fait pour inverser cette tendance, quelque 1,2 milliard de petites filles seront mariées de force, affirme l'ONG Girls not Brides.

    Niger, Bangladesh et Inde au premier plan

    Le Niger, le Bangladesh et l'Inde sont les pays avec le taux de mariages d'enfants les plus élevés mais de telles coutumes sont également très répandues dans les communautés d'immigrés installés dans les pays développés, affirme Zara Rapoport, de l'association Plan.

    La résolution présentée par le Canada et la Zambie appellent les Etats à adopter des lois pour interdire les mariages des fillettes et lient cet état de fait à un problème de pauvreté et de développement.

    Mesure imparfaite

    Cette mesure votée à l'unanimité par les membres de la troisième commission chargée des questions sociales, humanitaires et culturelles, de l'Assemblée générale, doit être présentée le mois prochain au vote de l'Assemblée générale.

    Vendredi, la Grande-Bretagne, au nom d'une vingtaine de pays, a néanmoins déploré que la résolution ne s'attaque pas au problème du manque d'éducation sexuelle des jeunes.

    «Fournir une éducation sexuelle aux adolescentes et aux jeunes filles en particulier permet de leur fournir les moyens de prendre des décisions responsables, positives à propos de leur sexualité», a déclaré le représentant britannique de cette commission.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Novembre 2014 à 20:10

    Mieux vaut tard que jamais.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :