• Un dirigeant serbe jugé pour crimes de guerre

    Un dirigeant serbe jugé pour crimes de guerre

    Un des principaux dirigeants politiques des Serbes du nord du Kosovo, Oliver Ivanovic, a plaidé non coupable à l'ouverture de son procès devant un tribunal international mardi à Kosovska Mitrovica.

    Le tribunal juge ce dirigeant politique serbe pour son implication présumée dans des crimes de guerre.

    «Je ne suis absolument pas coupable», a déclaré Oliver Ivanovic, devant le tribunal. Quatre autres Serbes du Kosovo jugés avec lui ont également plaidé non coupable.

    «Oliver Ivanovic est impatient de présenter sa défense et de prouver qu'il n'a et n'a pu avoir aucun lien avec les faits qui lui son reprochés», a déclaré à la presse son avocat Me Nebojsa Vlajic avant l'ouverture du procès.

    Premier haut représentant jugé

    Oliver Ivanovic, qui est inculpé de crimes de guerre et de meurtre commis en 1999 et en 2000, avait été arrêté fin janvier dernier.

    Cet homme politique modéré âgé de 61 ans est le premier haut représentant de la communauté serbe du Kosovo à être inculpé et jugé par la Mission de police et de justice de l'Union européenne au Kosovo (Eulex) pour des accusations de crimes de guerre.

    Eulex est une mission de l'UE mise en place en 2008 pour gérer les affaires de crimes de guerre mais aussi des dossiers particulièrement sensibles comme les cas liés à la corruption et la criminalité organisée.

    Elu conseiller municipal

    Oliver Ivanovic, ancien secrétaire d'État serbe pour le Kosovo, a été élu conseiller municipal dans le nord de Kosovska Mitrovica, où les Serbes sont majoritaires, sur une liste indépendante, lors des élections locales fin 2013.

    Il est un des dirigeants serbes du Kosovo les plus en vue. Il prône le dialogue et le compromis avec la communauté albanaise majoritaire, dont il parle couramment la langue. Il était un interlocuteur privilégié des représentants de la communauté internationale sur place.

    Le Kosovo a proclamé son indépendance de la Serbie en février 2008 avec l'appui de la communauté internationale, neuf ans après le conflit serbo-kosovar de 1998-99.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :